Forum dédié aux Start 6, Bahia et Kelt 6.20
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets

[Message récupéré] Problème de dérive

Aller en bas

[Message récupéré] Problème de dérive Empty [Message récupéré] Problème de dérive

Message par Mandrake Lun 24 Sep - 20:48

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.


julien ste marine 03 Mai 2008


bonjour à  tous, je viens d'acquérir un Start 6 de 1979 et j'ai un probleme de dérive...
Voilà , je vais essayer d exposer le soucis: sur le puit de dérive j'ai un axe relativement au milieu mais qui ne traverse pas la derive. En avant du puit je pensais avoir aussi un axe sous les couches de strats et gelcoat mais RIEN!!!
Je me pose donc la question: comment tient ma dérive et quel axe est celui de rotation? Et a quoi sert celui au milieu... Bref, je suis perdu!
Est ce que quelqu'un aurait des infos sur ces axes?
Merci d avance et chapeaux pour vos magnifiques Start 6!
Julien


makalajo 03 Mai 2008


bonjour
regarde sur le site du start6 a cette adresse il y a un plan de la derive
http://mallard.start6.free.fr


julien ste marine 04 Mai 2008


Merci beaucoup Makalajo!
Je me suis fais du souci pour rien et votre plan sur le site m a permis de comprendre le fonctionnement de cette dérive.
Par contre je ne vois pas l'axe de dérive? Serait il caché dans les structures du bateau? Et comment faire pour le controler?
En tout cas ce forum est vraimment sympas et me conforte dans l acquisiton de mon start 6!
Merci beaucoup et bon vent!!!             Et à  bientot!
Julien.


PYCH 04 Mai 2008


C'a y est , je viens de remettre Ichtus à  l'eau. J'ai eu à  faire à  un problème non prévu, la dérive ne voulait pas descendre. A la lumière de ce que j'ai lu sur les différentes discutions concernant les derives de Start 6, j'imagine que je suis confronté au problème d'épaisseur des parois du puit de dérive, qui gonflent sous l'effet de l'humidité, peut ètre aussi une rouille de la dérive.
Je pense que ce problème doit ètre récurent sur mon bateau, depuis quelques années. en effet, mon vendeur , m'avait montré deux orifices sur le puit de dérive, dont l'un à  la limite de la flotaison, fermé par un bouchon à  vis, qui servait à  taper sur la dérive pour la faire descendre. en effet, lors de la mise à  l'eau précedente, celà  avait marché, il y avait mème dans l'inventaire une barre en acier  destiné à  cet usage.
aujourd'hui ,j'ai du taper pendant une heure pour y arriver.
Je pense donc que je ne vais pas couper à  la refection du puit de dérive. mais comment faire, il faut ouvrir un véritable chantier.
J'imagine qu'il faut mettre le bateau sur ber, démonter les emnénagements, découper le puit de dérive au raz de la coque, et tout refaire, si possible avec un materiau qui ne gonflera pas.
Je sais que parmi vous , certains ont déja fait ces travaux, pouvez vous me donner quelques conseils. l'adresse d'un chantier, capable de faire celà , à  l'intérieur des terres (region Rhône Alpes peut-ètre), est-ce faisable par un amateur.....
merci de votre aide.
En attendant, et pour la présente saison, je pense abattre en carène, et poncer la dérive sur les deux faces, plus un coup de peinture anti foulling, peut ètre celà  permettra-t- il de différer la chirurgie.
à  la réflexion, je me demande si il ne peut pas y avoir un rapport avec les difficultés que j'avis eues à  le tirer sur sa remorque, si la dérive ne remontait pas completement dans le puit.....
Merci


milo 05 Mai 2008


Bonjour Julien et bienvenue sur le forum. Comme tu as sans doute pu le voir sur les plans, l'axe est inséré dans l'amorce de bulbe. Ce que tu prenais pour un axe est sans doute la butée de dérive position basse. L'axe est à  l'origine en nylon. Sur mon bateau il est fendu de chaque coté et une vis inox viens écarter cette fente comme un martyr pour qu'il ne puisse pas glisser sur les cotés. Il est un peu moins large que le bulbe et le trou qui le reçoit est bouché de part et d'autre par stratification. C'est pourquoi son emplacement est totalement invisible.
Certains ont remplacé cet axe par de l'inox ce que je déconseille car le nylon a un rôle de fusible: en cas de talonnage il est sensé casser (on perd alors la dérive) pour éviter de casser la coque ou le puits de dérive.
L'emplacement de l'axe est à  9 cm de la base du bulbe et à  environ 13 cm de l'avant du puits de dérive (cote prise en dessous du bateau). Pour déterminer son emplacement avec exactitude il suffit de glisser un réglet métallique entre le puits et la dérive et de le faire glisser jusqu'à  ce qu'il butte sur l'axe. Il n'y a pas grand chose à  vérifier sur cet axe, en revanche si tu as l'occasion de lever ton bateau, il est intéressant de remplacer le bout de relevage par un neuf. Choisir alors un textile solide !  Hormis cette localisation que est le problème que tu rencontres avec la dérive ?
Pych: Il suffit parfois d'une algue ou de sable pincé entre puits et dérive pour que ça coince. J'ai également un  bouchon d'accès sur Maïtaï. Le précédent propriétaire avait fait décoincer la dérive. Le chantier avait percé le dessus du puits en 3 endroits pour taper afin de la faire descendre. Lorsque le pincement est modéré il est possible, bateau dans quelques cm d'eau, de passer une sangle par dessus l'extrémité de dérive et de tirer dessus avec une barre métallique en faisant levier contre le dessous du bulbe. J'ai pratiqué cette manip dans une cale de mise à  l'eau.
Attention lorsque ça descend !
Ta solution de restauration est radicale et elle est aussi la meilleure lorsque le puits est totalement délaminé (ce qui n'est pas forcement le cas sur nos bateaux) mais c'est un chantier énorme. J'ai rencontré un pro qui l'avait fait pour un de ses clients. Il faut retirer le lest qui se trouve dans le bulbe pour pouvoir découper proprement le puits, remplacer le puits par un neuf refait à  l'identique et refaire correctement les étanchéités. Il faut pour cela disposer des plans du puits de dérive. Je pense qu'il est possible de les acheter auprès de Madame Claude Harlé au 05 46 43 57 96, mail <a href="mailto:claude.harle@wanadoo.fr">claude.harle@wanadoo.fr</a>, ou en lui écrivant à  La Maison Blanche 2, 17000 LA ROCHELLE (ces coordonnées datent un peu, à  vérifier)
Il faut disposer de moyens de levage (Il faut caler le bateau, la dérive pèse environ 80 Kg etc etc...)
Je suis pourtant un grand bricoleur mais si un jour j'avais à  attaquer ce type de chantier j'y réfléchirais à  deux fois... Le bois du puits n'étant pas pourri, j'ai préféré amincir la dérive pour éliminer ces problèmes de pincement et si je rencontre à  nouveau des problèmes identiques je pense que je ferais réaliser une dérive inox moins épaisse (5 à  8 mm en moins)
quitte à  remplacer le poids manquant en en ajoutant dans les fonds (couler du plomb dans des trous percés dans le bulbe)


julien ste marine 05 Mai 2008


Merci à  tous pour ces précieuses infos!
Après consultation du plan de la dérive sur le site de Makalajo j ai bien compris le fonctionnement.
Par contre je n ai pas d axe de butée pour la position relevé, c est grave?
La butée de la position dérive basse qui est un axe en inox a entamé le puit et se retrouve 2cm plus bas (je pense colmater ca avec du cp collé à  l epoxy afin de retrouver la position initiale)
A part ca on verra lors de ma premiere navigation, lundi j espere...
Je sort du sujet dérive mais j ai lu dans un article, toujour sur le site de Malakajo, une faiblesse au niveau des cadènes de haubans. Effectivement il n y a qu une petite contre plaque en inox reprise sur une cloison de l équipet. Je pense en rajouter une autre de 14cm/8cm entre la premiere et le pont afin de consolider tout ca. Avez vous consolidé les votres?
J ai encore 1000 questions car je viens juste de l acheter et pas mal de boulot dessus mais je voudrai pas mettre de desordre dans les intitulés...
Merci à  tous!


IMAGINE 25 Mai 2008


J'ai également des problèmes de blocage et j'ai eu beaucoup de mal à  cogner pour la décoïncer.
J'ai sorti mon bateau récemment pour antifouling et constaté que la dérive avait gonfflé.
Le chantier naval m'a conseillé de la démonter , de la sabler et l'enduire d'epoxi.
Est il possible de changer le bout d'entraienent sans rien démonter?
D'autre part celle-ci a du jeu ,elle bouge latéralement, c'est désagréable.
Je ne suis apparemment pas le seul.


milo 25 Mai 2008


Le souci du traitement epoxy (couche épaisse + apprèt) est qu'il va forcément augmenter l'épaisseur de la dérive entrainant des pincements dans le puits plus importants
L'idéal est de déposer la dérive et de l'amener à  un atelier de mécanique pour qu'elle soit rectifiée sur les parties les plus épaisses à  la fraiseuse.
Ensuite sabler puis passer un traitement epoxy.
Le bout de relevage peut ètre remplacé sans déposer la dérive mais il faut lever le bateau pour que la dérive soit sortie de son puits. Se servir du bout en place comme messager pour passer le nouveau.
Un léger jeu latéral a un rôle fonctionnel. Il ne faut pas l'éliminer complètement sous risque que la dérive coince lors de la remontée.
Si il est trop important, il peut avoir 2 causes.
-Usure ou absence des patins nylon (voir plan du mécanisme file:///C:/Users/phdr736/Site%20Start%206/Mes%20Sites%20Web/Forum%20Start%206/mallard.start6.free.fr/plan_3.jpg) qui sont à  l'origine collés dans es creux de la dérive. Impossible de connaitre leur état sans dépose de celle ci.
Usure des patins nylon 10x10 entre la dérive et les flancs du puits (sur l'axe)
Lors de mes travaux de remise en état de la dérive j'ai remplacé tous les patins nylon et j'ai réalisé de larges rondelles (diamètre 100 mm extérieur et 19 intérieur en 1 mm d'épaisseur) découpées dans des couvercles  de seau en plastique que j'ai mis en place de chaque coté de la dérive.
En réalisant des essais de descente / remontée j'ai pu déterminer le nombre de rondelles nécessaires.
Ces rondelles peuvent ètre mise en place  bateau sur remorque en chassant partiellement l'axe d'un coté puis de l'autre sans jamais le retirer complètement.


IMAGINE 27 Mai 2008


Encore merci, car sauf de la démonter, il est difficile de bien la connaitre.
Ton avis rejoint celui du chantier de mon port et le complète
Je l'ai sorti pour l'antifouling la semaine dernière mais pour faire du bon travail il faut la sortir un bon moment afin de bien la secher.
Mais à  cette époque je suis pressé  de naviguer


milo 27 Mai 2008


julien ste marine a écrit :
Par contre je n ai pas d axe de butée pour la position relevé, c est grave?
La butée de la position dérive basse qui est un axe en inox a entamé le puit et se retrouve 2cm plus bas (je pense colmater ca avec du cp collé à l epoxy afin de retrouver la position initiale)


Désolé je n'avais pas vu ton message Embarassé
Oui cette butée est importante pour soulager le bout de relevage.
Je t'invite à lire ce sujet et la mésaventure qui m'est arrivée par son absence: http://start6.heberg-forum.net/ftopic55_reglage-derive.html

Pour la refection de mon puits, comme la butée position basse était arrachée j'ai du également procéder à une réparation. J'ai découpé le puits à la scie cloche la partie qui était arrachée sans toucher à la peau intérieure du puits (en fibre) du puits.
J'ai ensuite fait des reprises de stratification sur ce support après avoir inséré une cale plastifiée dans le puits pour éviter que la fibre + résine ne sortent par le trou. Juste après, j'ai mis en place une une rondelle de même diamètre réalisée dans du CP marine, j'ai bourré l'espace entre le trou et la rondelle et j'ai maintenu en pressant pour que la rondelle se colle à la stratification. Après séchage je n'ai plus eu qu'à terminer la stratification extérieure. J'ai ensuite réalisé le perçage pour pouvoir passer la nouvelle butée, protégé l'intérieur du trou de l'humidité à la résine et rénové la totalité de l'intérieur du puits au gelcoat et couvrant bien la nouvelle stratification. Ensuite montage de la butée correctement enduite de sika pour assurer l'étanchéité.
Il faut par principe éviter de laisser descendre la dérive sans la freiner car celle ci heurte violemment la butée basse. Dans le cas contraire le puits finira par se détériorer.


milo 27 Mai 2008


IMAGINE a écrit :
Encore merci, car sauf de la démonter, il est difficile de bien la connaitre.
Ton avis rejoint celui du chantier de mon port et le complète
Je l'ai sorti pour l'antifouling la semaine dernière mais pour faire du bon travail il faut la sortir un bon moment afin de bien la secher.
Mais à cette époque je suis pressé de naviguer


C'est effectivement un chantier à prévoir pour l'après saison.
Si tu peux, lorsque tu sort ton bateau, tu le fais gruter et déposer la dérive par le chantier, cela te laisse tout loisir pour intervenir sur ton puits même si le bateau est sur la remorque et sur ta dérive car ton chantier ne fera peut être pas les travaux d'usinage (et le traitement époxy est facile à faire, pas besoin de sous traiter) Lorsque tout est prêt il faudra à nouveau gruter pour reposer la dérive (il faut être au moins 2, elle est lourde à manipuler et à centrer pour pouvoir engager l'axe)

gav 20 Juin 2008


Et bien, c'est la m ... !
La dérive, que j'avais amincie de 4 mm de part et d'autre, est à  nouveau bloquée dans le puit de dérive. Ca a tenu une seule navigation. Je préparais la 2ème et, grosse surprise, elle ne descend plus à  nouveau. Mème avec une tige au travers du bouchon, ça ne bougeait plus. J'ai dû sortir le bateau et jouer avec un levier dans le puit pour la décaler.
De toute façon, l'amincissement était foireux : pour que la dérive puisse remonter, j'avais également aminci les patins en nylon. Résultat : j'ai une dérive pendulaire, mais non contrôlée    !
Furax, j'ai ouvert le dessus du puit de dérive. Et je consulte quelques amis plus connaisseurs en matériaux composites. Photos suivront. Tous les conseils seront les bienvenus.
Autre conséquence : la saison me paraît encore une fois compromise  Crying or Very sad


milo 20 Juin 2008


Aïï !!!
J'ai peur que ton puits soit dans un triste état pour en arriver là ...
A moins que ce ne soit tout simplement un patin nylon qui se soit décollé et qui sorti de son logement coince la dérive?
Attendons les photos.


PYCH 23 Juin 2008


Gav, tu dis avoir poncé ta dérive l'an passé si j'ai bien compris, et que celà  n'aura servi qu'une seule saison., il y a effectivement la suggestion qu'un patin nylon se soit coincé. Moi il y a une chose qui m'inquiete, comme Milo, et sur laquelle tu pourrais nous éclairer, lorsque ton puit de dérive sera ouvert; N'est il pas possible que ce soient les parois intérieures du puit de dérive qui gonflent, je ne sais pas comment, peut ètre par un phénomene d'osmose... C'est une partie de la coque que personne ne peut contrôler. grosse inquietude donc. Peux tu mettre en ligne des photos de l'interieur du puit lorsque ce sera ouvert, afin que nous puissions tous profiter de ta malheureuse expérience.
Une autre chose aussi m'interesse au plus haut point, c'est la méthode que tu vas utiliser pour remettre en état, le feras tu faire par un chantier, referas-tu une nouvelle stratification, comment coffrer l'interieur du puit, pour retratifier, envisages tu d'utiliser un autre matériau, combien ça va couter, quels délais etc... tous renseignements qui pourrons me, pardon, nous permettre de programmer éventuellement les travaux avant le blocage total, si possible hors saison.
Pour ma part, il me semble que j'utiliserais deux plaques homogènes, rigides et insensibles aux agressions de l'eau, peut ètre de l'aluminium en forte épaisseur, ou des plaques d'ABS, ou une autre de ces nouvelles matières plastique. Il faut que ce matériau puisse se lier avec la coque en polyester qu'il soit assez costaud pour resister au niveau des axes, etc... Il est vrai aussi que le polyester ayant resisté plus de 25 ans, il resistera sans doute encore autant. ça laisse le temps .


milo 23 Juin 2008


Le phénomène est simple: le gel coat en vieillissant faïence et laisse passer l'eau qui traverse la stratification non étanche. Le CP pris en sandwich gonfle et le volume intérieur du puits s'en trouve réduit.
Pour la reconstruction d'un puits il n'y a pas énormément de possibilités.
Une pièce en métal serait envisageable mais se poserait le problème de fixation / étanchéité avec la coque.
L'idéal serait de reconstituer un puits conforme à  l'origine et de remplacer le gel coat qui assure l'étanchéité intérieure par un enduit polyuréthane (style anti osmose).
Les seuls efforts sur le puits se font au niveau de la poulie de renvoi du bout de relevage vers le tambour différentiel. L'axe de dérive est quant à  lui supporté par l'amorce de quille, pas par le puits.
Autre possibilité: faire réaliser par un chaudronnier en tôle d'inox de 1mm un intérieur de puits. Cette pièce se glisserait dans le puits existant élargi en partie haute (principe des poupées russes) puisque gav nous dit qu'il en a découpé la partie supérieure et assurerait la rigidité mécanique.


gav 26 Juin 2008


Voici les premières photos :
Lien mort
Pas de photo par dessous. Je n'avais pas l'appareil lors du grutage. Le bateau est à  nouveau sur sa remorque.
Pour répondre rapidement à  un point : le bois pourrait-ètre avantageusement remplacé par du nid d'abeille. Le métal n'a aucune accroche au polyester. J'en ai écarté l'éventualité, si ce n'est en renfort externe.
A suivre ...


milo 27 Juin 2008


Tu peux définir simplement les parties qui coincent en glissant par dessous un réglet métallique entre le puits et la dérive. Si le réglet ne passe pas, c'est qu'il n'y a pas assez de jeu. C'est rarement à  la verticale de la partie que tu as découpé mais plus en arrière, une dizaine de centimètres environ au dessus de l'espèce de rustine qui se trouve sur ton puits.


PYCH 27 Juin 2008


Tes photos sont super intéressantes, je n'aurais pas imaginé découper juste le haut. milo dit que l'endroit qui coince est au dessus de l'espece de rustine qui se trouve sur le puit. Sensiblement à  la place de ta rustine et 15 à  20 cm plus haut, j'ai 2 bouchons qui ont été stratifiés sur le puit de dérive (nicoll diametre 50 environ), et qui permettent d'acceder à  l'interieur, sensiblement au niveau de la ligne de flottaison pour le plus bas. c'est par cet orifice que je peux cogner sur la dérive avec ma barre de fer pour la faire descendre.
Milo, est-ce que tu sais pourquoi ça coince à  l'endroit qu tu décris ? y a-t-il un point particulier dans cette zone, qui expliquerait le coincement ?
autrement les photos ne semblent pas mettre en évidence de déformations des parois qui expliqueraient le coincement.
Gav, tu as sorti ton bateau de l'eau pour faire cette découpe, si il est toujours au sec, peut ètre peux tu mettre un projecteur par dessous, afin d'éclairer la bande sombre entre la dérive et la paroi du puit, celà  permettrai peut ètre de voir le point ou la zone de frottement.
Tu dis aussi que le bois pourrait ètre remplacé par du nids d'abeille, mais de quelle piece parles-tu? je ne vois pas de bois dans le puit de dérive. la parois semble homogène en polyester.
Enfin une derniere question d'un curieux, comment t'y étais tu pris pour raboter les galets en nylon, car je suppose que lors de ta précédente intervention, tu n'avais pas ouvert le haut du puit.
merci


milo 27 Juin 2008


PYCH: je pense que cette partie du puits est la partie la plus souple (milieu d'une grande longueur) une petite pression à  cet endroit entraîne donc un enfoncement important. C'est également dans cette zone que la dérive est la plus épaisse.
Le puits n'est pas homogène, il est constitué de l'intérieur vers l'extérieur de:
- gel coat
- mat de verre 300
- mat de verre 600
- mat de verre 600
- Contre plaqué 10mm
- mat de verre 600
Gav avait déposé sa dérive pour l'amincir, c'est à  ce moment qu'il a certainement raboté les patins.
Les points de frottement seront également visibles lors d'une dépose de dérive, la peinture de celle ci sera marquée


Gilles de Saint Nazaire 27 Juin 2008


Bonjour,
Je me permet d'intervenir sur le fil en cours et j'espère ne pas écrire de bétise, mais ce qui suis. ...se sont des idées !!
J''ai souvent entendu dire que la fonte n'était pas stable et quelle gonflais légrement dans l'eau (oxydation).
D'autre part, pourquoi ne pas évider plutot les flasque du puit, il n'y a pas d'effort sur les parois ?  A voir les messages précédents il semble que la dérive coince lorsqu'elle est haute, n'est pas plutôt la partie arrière dans le puit (partie arrière lorsque la dérive est horizontal) qui bloque ?
A+
Gilles


Dernière édition par Mandrake le Dim 30 Sep - 17:50, édité 1 fois
Mandrake
Mandrake
Admin

Messages : 212
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 61
Localisation : Les Sables d'Olonne

https://start6-bahia-kelt620.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[Message récupéré] Problème de dérive Empty Problème de dérive Suite

Message par Mandrake Lun 24 Sep - 20:50

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.


PYCH 27 Juin 2008


Hypothèse pour contribuer à  la réflexion:
La dérive n'aurait-elle pas un profil plus épais sur le bord d'attaque, vers l'avant lorsqu'elle est descendue, que sur le bord de fuite, partie arrière; ce serait assez logique ? ceci pourrait expliquer le coincement, le bord d'attaque est situé en partie basse du bateau lorsque la dérive est relevée, il est en permanence sous la ligne de flotaison, et est beaucoup plus soumis à  la corosion que le reste du voile de dérive. Si le puit n'est pas plus large à  la base, la probabilité de coincement est plus importante.
ce qui me fait penser celà , outre les observations de Milo et de Gilles, est mon expérience de descente de la dérive début juin, j'en avais parlé dans ces lignes, j'ai du taper très fort longtemps, avec une masse,  la dérive descendait progressivement, millimetre par millimetre, je contrôlais acec un metre, pour ètre sur de ne pas m'escrimer pour rien, puis d'un coup, 3/4 d'heure et 10 cm plus tard, passé une certaine course, tout est descendu. Ca pourrait coller avec les diverses observations.
En plus ,n'oublions pas que la dérive du start 6 pese ses 80 kg je crois, il y a donc un mouvement naturel de descente.  A moment egal, il faut beaucoup moins de force de blocage si ça coince sur l'arriere que si ça coince plus près de l'axe de rotation. On peut aussi observer que la partie arriere ne sert ps lorsque la dérive est basse, elle peut donc ètre élargie sans nuire au callage de la dérive en navigation. Si c'est ça, la réparation est beaucoup plus simple, car il suffirait de retravailler la partie arriere, sans démonter tous les eménagements et le mécanisme de treuil de relevage, par contre attention à  l'étanchéité, c'est en dessous de la ligne de flottaison.


Gilles de Saint Nazaire 27 Juin 2008


Notre camarade PYCH a parfaitement traduit le fil des mes pensées.
Parce que 80 kg coincé au niveau de l'axe, il faut un gros effort de pincement pour maintenir la dérive horizontal.
A+
Gilles


milo 27 Juin 2008


Le profil de dérive est tout à  fait comme tu le décris: bord d'attaque épais et arrondi et bord de fuite biseauté (un profil goutte d'eau en quelque sorte)
L'extrémité (basse) de la dérive est elle aussi amincie
Il ne faut pas grand chose pour coincer le dérive, une simple algue pincée au mauvais endroit (environ au milieu) suffit. Lorsque la dérive est horizontale, ce ne sont pas 80 Kg qui tentent de descendre car une bonne partie de ce poids s'exerce sur l'axe.
D'autre part la force exercée par le système de tambour pour relever la dérive est important (voir la démultiplication + force de traction exercée) et cette force contribue à  un pincement plus important si il y a la moindre réduction dans le puits
Les deux cotés du puits sont parallèles et vu la forme de la dérive il n'y a aucun risque de pincement à  l'arrière ( je parviens à  glisser un tournevis entre puits et dérive sur au moins 50 cm)


PYCH 29 Juil 2008


Je reviens sur le problème de dérive de GAV.(message du 26 juin dernier)
J'imagine que tu es arrivé à  détecter la cause des soucis, et y a trouvé une solution. peux-tu nous dire ou était le point de blocage, quelles en étaient les causes, et comment tu as résolu le problème.
merci.


PYCH 29 Juil 2008


Je viens de ressortir Ichtus du lac en vue des vacances. Coté remorque tout s'est passé, par contre, j'ai observé que la dérive n'était pas remontée complètement dans le puit de dérive, avec la simple manoeuvre du bout intérieur. Il en restait environ 5 cm qui dépassait du puit. C'est rentré lors de la remontée sur la remorque.
J'ai 3 hypothèses, toutes à  vérifier:
1- le treuil prévu pour la remontée ne permet pas d'aller jusqu'au bout ! celà  n'expliquerait pas forcément que ça coince... sauf si la force qui s'exerce pour finir la remontée n'est pas dans la bonne direction, si elle s'exerce en travers par exemple, bateau pas rigoureusement vertical lors de la remontée sur remorque , ou un peu de courant ou de vent lors de l'échouage, ceci ayant pour effet possible de la faire dévier de son axe et de frotter d'un coté.
2- on retombe sur le problème d'épaisseur du bord d'attaque de la dérive, et d'augmentation en épaisseur des parois du puit (osmose, gonflement, ...)
3- ou alors, déterioration des lèvres du puit, qui se seraient retournées lors de la manoeuvre de remontée et se seraient glissées entre la paroi du puit et le voile de dérive ?
Il faut que je regarde celà  au jour.
Qu'en pensez vous?


milo 29 Juil 2008


PYCH a écrit :
Je viens de ressortir Ichtus du lac en vue des vacances. Coté remorque tout s'est passé, par contre, j'ai observé que la dérive n'était pas remontée complètement dans le puit de dérive, avec la simple manoeuvre du bout intérieur. Il en restait environ 5 cm qui dépassait du puit. C'est rentré lors de la remontée sur la remorque.
J'ai 3 hypothèses, toutes à vérifier:
1- le treuil prévu pour la remontée ne permet pas d'aller jusqu'au bout ! celà n'expliquerait pas forcément que ça coince... sauf si la force qui s'exerce pour finir la remontée n'est pas dans la bonne direction, si elle s'exerce en travers par exemple, bateau pas rigoureusement vertical lors de la remontée sur remorque , ou un peu de courant ou de vent lors de l'échouage, ceci ayant pour effet possible de la faire dévier de son axe et de frotter d'un coté.
2- on retombe sur le problème d'épaisseur du bord d'attaque de la dérive, et d'augmentation en épaisseur des parois du puit (osmose, gonflement, ...)
3- ou alors, déterioration des lèvres du puit, qui se seraient retournées lors de la manoeuvre de remontée et se seraient glissées entre la paroi du puit et le voile de dérive ?
Il faut que je regarde celà au jour.
Qu'en pensez vous?

Dans le cas ou la dérive n'est pas pincée dans le puits:
Si la dérive ne remonte pas complètement, il faut commencer par regarder le tambour de relevage. Le bout sur lequel tu tires est il totalement dévidé? Dans ce cas, c'est qu'il manquait un ou deux tours supplémentaires pour effacer totalement la dérive. Ton bateau étant sur remorque tu dois donc constater un mou dans le bout diamètre 6 qui relève la dérive. Il suffit alors de faire 1,2 ou 3 tours supplémentaires avec ce bout sur le tambour (partie bois) pour mettre en tension le petit bout fixé sur la dérive (je ne sais pas si je suis clair...)

Ta seconde hypothèse me laisse perplexe, ce n'est pas parce que la dérive frotte d'un coté qu'elle va coincer; elle finira par se centrer et le jeu sera réparti de chaque coté.

Des lèvres sur le puits? il n'y en a pas sur le Start6, elle ne servent à rien puisque le puits n'est pas ouvert en partie haute et si il y en a elles ne peuvent que gêner.

gav 11 A


Petit statut des travaux : statu quo (vacances aidant), mais beaucoup de réflexion !
Maintenant que le bateau est au sec depuis quelque temps, la dérive semble pivoter sans trop d'encombre, mais les galets sont tellement amincis qu'en position basse, elle pendule assez fort latéralement. Un regard à  l'intérieur du puits montre que le renflement des parois est situé sous le passage du boulon inox qui sert de butée (ce qui paraît logique dans le sens où c'est là  que le bois a le plus de chance d'ètre imbibé). Quant à  la hauteur du renflement, il semble se trouver à  peu près au niveau supérieur de la quille.
Jusqu'à  présent, je n'ai contacté que des amis, tous spécialisés en matériaux composites. L'idée qui ressort le plus souvent : couper le puits de dérive le long de la quille, nettoyer le bois à  l'intérieur et le remplacer par du nid d'abeille et restratifier le tout en grosse couche (du moins sur le coté extérieur). Pour nombre d'entre eux, le travail ne paraît pas insurmontable (comme il le paraît pour moi). La décision devrait tomber dès le retour des vacances de tout le monde.


milo 13 A


gav a écrit :
Un regard à l'intérieur du puits montre que le renflement des parois est situé sous le passage du boulon inox qui sert de butée (ce qui paraît logique dans le sens où c'est là que le bois a le plus de chance d'être imbibé). Quant à la hauteur du renflement, il semble se trouver à peu près au niveau supérieur de la quille.


Dans ce cas, si tu ne souhaitais pas engager des travaux de grande ampleur,
il suffit d'introduire un peu en force un insert inox de largeur adéquate pour maintenir les cotés du puits écartés. Cet insert serait maintenu par le boulon/butée inox qui viendrait le traverser.
Il faut effectivement veiller à la bonne étanchéité des parois lors du démontage/remontage de cette butée; personnellement je l'enduit de sikaflex et tartine également les trous du puits.



PYCH 21 A


De retour de vacances, je retrouve mon ordinateur.
J'ai examiné la dérive sur la remorque, et j'ai sondé par en dessous, elle est completement décalée d'un coté, et frotte sur toute sa longueur, à  environ 10 cm au dessus de la base de la quille.
sur l'autre bord en revanche, c'était completement libre, sur toute la longueur
De plus en navigation,avec le clapot,  j'ai eu le sentiment qu'elle bougeait dans le puit
Je me demande si ce n'est pas l'un des patins nylon autour de l'axe qui serait usé, et qu'elle se serait progressivement décalée d'un coté, peut etre aussi avec une usure de l'axe.
Bien sur il y a toujours la possibilité du gonflement de la paroi, mais si l'intervention sur les patins est plus facile que ce vers quoi s'engage Gav, je vais peut ètre commencer par là , sans trop savoir comment.


milo 23 A


Rien de plus simple, on est là  pour te guider.
Tout d'abord, un battement dans le puits de la dérive est normal, il y aura toujours du jeu entre la dérive et le puits.
Il faut tout d'abord pouvoir grutter le bateau, si possible le caler sur bers (mais c'est plus onéreux) et déposer la dérive en décrochant son bout de relevage et en chassant l'axe. Si le bateau ne doit pas naviguer de l'hiver, en profiter pour faire un traitement de la dérive avec une peinture adéquate (je n'ai pas les ref des produits que j'ai utilisé sous la main car encore en vacances.
Les patins nylon sont simplement collés dans des cuvettes de la dérive, ils s'usinent facilement avec une rape ou une meuleuse pour les ajuster.
Envisager de remplacer l'axe (on trouve facilement du nylon mais il faudra le faire tourner pour obtenir le bon diamètre)
Personnellement je fend les extrémités de l'axe pour pouvoir le bloquer latéralement en y vissant des vis inox.


PYCH 15 Sep 2008


Est-ce que Gav a du nouveau pour sa dérive?
Quant a moi, je n'ai pas réussi à  la descendre. il faut intervenir. Je me met à  la recherche d'un chantier qui pourrait le faire, je ne m'en sens pas capable. Si possible pas trop loin de chez moi.


gav 16 Sep 2008


Finalement, après avoir longuement ausculté le puits de dérive et longuement discuté avec quelques amis, nous sommes arrivés à  la conclusion que les parois du puits étaient trop minces pour pouvoir tant gonfler au point de bloquer la dérive. Un bois qui gonfle de la sorte ne devrait plus avoir la moindre résistance. Nous avons cherché ailleurs et nous avons trouvé ceci :
Lien mort
Le puits de dérive est déformé et courbé. La latte placée contre la joue montre que l'écart atteint environ 1 cm. Les fibres de polyester qui bordent le puits ont pris une couleur brune alors qu'elles sont noires partout ailleurs.
C'est là  que j'ai compris que, sous ces fibres, devait se trouver une pièce qui gonfle et qui appuie donc latéralement sur le puits et le déforme. Au début, j'ai pensé à  une espèce de sabot de bois, mais après avoir retirer les fibres, c'est un aglomérat de petites billes métalliques qui est apparu. Aucun liant ne semble les souder entre elles si ce n'est la rouille.
Lien mort
J'ai depuis attaqué ce sabot métallique au burin électrique et suis occupé à  dégager le puits. Une fois dégagé, je tâcherai de lui redonner sa forme originale.
Je trouve la nouvelle plutôt bonne dans la mesure où il ne faudra pas refaire ce puits de dérive, organe sensible du bateau s'il en est !


PYCH 17 Sep 2008


Merci Gav pour ces infos. Peux tu me dire si chez toi ça bloque à  tribord ou à  babord ? sur le mien , c'est à  babord que ça coince.
A quoi pouvaient servir ces "billes", si ce n'est au lest du bateau, et pour que celà  ai rouillé en place, il faudrait qu'il y ait eu une entrée d'eau, si minime soit elle, ou est-ce que ça peut ètre l'humidité enfermée dans la résine lors de la mise en place?
Par contre, je ne suis pas certain que l'endroit que tu décrivais dans ton message du 11 aout, corresponde au niveau du lest.


gav 18 Sep 2008


J'ai ajouté quelques photos de l'avancement.
Lien mort
Pour répondre à  Pych, l'endroit correspond bien. La déformation du puits s'est faite sur la longueur. Tandis que le léger gonflement s'est fait sur la hauteur. Les 2 déformations combinées donnent une bosse dont le sommet se trouve (à  peu près) à  l'endroit cité : une vingtaine de centimètre sous la butée arrière.


start6valence 18 Sep 2008


super se suivi en direct de la réparation.
Je suppose que cela va ètre utile à  beaucour de Start6.
Avec quoi faudra-t-il remplacer ce lest?


milo 19 Sep 2008


Le pincement sur mon Start se faisait bien plus en arrière. Suer le bateau de Gav un défaut d'étanchéité au niveau de l'axe de dérive aurait pu occasionner des infiltrations et entrainer une oxydation du lest. L'axe de dérive passe par des tubes PVC  qui traversent le lest. Leur liaison avec la coque est peut ètre mauvaise?
Le lest constitué de billes d'acier peut ètre remplacé par des billes de plomb. Attention à  la répartition à  poids équivalent.


gav 24 Sep 2008


C'est bien des défauts d'étanchéité qui doivent ètre la cause du gonflement du métal. C'est en effet autour de l'axe de dérive et le long de la paroi du puits (où j'ai montré une fissure dans le polyester) que les billes semblent le plus soudées.
Pour le remplissage ensuite, je n'ai pas trop d'idée encore. Nous avions pensé à  de la résine mélangée avec quelque chose comme du sable, du plomb, ... Il faudrait faire un échantillonage pour vérifier que la différence de poids ne soit pas trop grande. A-t-on une idée des conséquences si le poids ne devait pas ètre tout-à -fait équivalent ? J'imagine que 1 ou 2 kg ne feront pas la différence ??? De toute façon, tous les bateaux ont déjà  un bord plus favorable que l'autre.
A un moment donné, je me suis aussi demandé si un peu plus de poids sur l'arrière ne serait pas une bonne idée pour résoudre le problème de clapot qui vient battre sur la "jupe" à  l'arrière. Mais cela n'a pas encore fait l'objet d'une réflexion.


start6valence 24 Sep 2008


le puit est-il redevenu "normal" aprés avoir enlevé les billes,  ou la déformation est-elle resté?
En d'autres mots: La dérive fonctionne-t-elle normalement maintenant?


milo 24 Sep 2008


1 kg ou deux ne se sentiront pas en effet, en revanche le plomb a une masse volumique de 11 340 kg/m 3 et l'acier 7 850 kg/m 3 soit pratiquement 1,5 fois plus. Si tu remplaces le lest par du plomb il faudra mettre environ 1/3 de volume en moins.
Moins de lest rendrait le bateau plus gitard, plus l'alourdirait et pénaliserait ses perfs.


milo 03 Oct 2008


je duplique le message de PYCH posté sur un autre sujet:
PYCH a écrit :
En ce qui me concerne, la remise à l'eau après le retour de Bretagne a tourné court, ma dérive est completement bloquée. Je suis en train de désarmer, et je vais faire réparer par un chantier pendant l'hivers. Je pense avoir trouvé un chantier à St Priest (Rhône) qui me dit connaitre le problème: SG MARINE
À ce propos, j'aimerais bien savoir si l'intervention de Gav est achevée, et surtout si la déformation de la paroi du puit de dérive est résorbée.
pych.


Dernière édition par Mandrake le Lun 24 Sep - 20:53, édité 1 fois
Mandrake
Mandrake
Admin

Messages : 212
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 61
Localisation : Les Sables d'Olonne

https://start6-bahia-kelt620.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[Message récupéré] Problème de dérive Empty Problème de dérive Suite

Message par Mandrake Lun 24 Sep - 20:51

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.


gav 04 Oct 2008


Pour le moment, mes travaux sont à  l'arrèt. Pour 2 raisons : 1°/ mon burin électrique a rendu l'âme et cest vraiment fastidieux à  la main (d'autant plus que l'endroit n'est pas facile d'accès) 2°/ l'automne est à  notre porte et quelques travaux de cheminée doivent ètre terminés dans la maison.
En ce qui concerne la paroi de mon puit de dérive, elle n'a pas repris sa forme originale d'elle-mème. Je m'y attendais un peu et j'avais prévu d'enfoncer quelques coins dans le puits pour le forcer à  bouger (du côté babord, je n'ai pas touché à  la masse métallique). Mais vu du dessus, j'ai l'impression que la dérive dispose de plus de place et ne serait plus coincée (je n'arrive pas à  la faire bouger car les accès sont trop étroits. C'est peut-ètre tout-à -fait une impression psychologique !). Autant dire que j'ai hâte de remettre mon bateau sur la grue pour vérifier tout ça !
Pour le remplissage, les informations de milo me semblent intéressantes. Si, grâce au plomb, je peux gagner 1/3 du volume sans perdre de poids, je noyerais bien ce nouvel espace avec de la résine, de manière à  bien  boucher les fissures détectées sur la paroi et sur l'axe de la dérive.
Quant à  pych, si je peux donner un conseil, analyse bien le problème avant de prendre une action. Tous les chantiers que j'ai vu ont à  peine jeter un coup d'oeil sur le puits ("Ah oui, Monsieur, il est déformé à  cause du bois à  l'intérieur") et s'apprètaient tous à  le remplacer. Heureusement qu'un ami plus consciencieux a vraiment cherché la source du problème.


milo 04 Oct 2008


gav a écrit :
Tous les chantiers que j'ai vu ont à peine jeter un coup d'oeil sur le puits ("Ah oui, Monsieur, il est déformé à cause du bois à l'intérieur") et s'apprêtaient tous à le remplacer. Heureusement qu'un ami plus consciencieux a vraiment cherché la source du problème.


Leur remarque n'est pas innocente, si l'eau à pu pénétrer dans le bulbe et oxyder le lest, il est envisageable qu'elle ait également mouillé le bois qui constitue le puits. Celui ce étant un contre plaqué, il a pris sous l'effet de la poussée du lest et de l'humidité une forme qu'il aura à présent du mal à perdre.
Les chantiers ayant une obligation de résultat et garantissant leurs travaux préfèrent ne pas prendre de risque et proposent donc de tout remplacer.
Si tu parviens à redresser cette déformation il faudra d'une part assurer l'étanchéité tube d'axe de dérive/extérieur puits mais aussi tube d'axe/intérieur puits pour éviter de mouiller plus le bois.
Je pense que la meilleure solution est d'extraire ce tube (vulgaire PVC type conduit électrique) et de le remplacer par un nouveau en n'hésitant pas sur la colle. La liaison coque puits est également à surveiller dans la zone où tu as trouvé de l'oxydation.

[Message récupéré] Problème de dérive Detail11

[Message récupéré] Problème de dérive Detail12

PYCH 14 Oct 2008


Gav, tu sembles avoir consulté plusieurs chantiers, as-tu eu des devis, histoire de se faire une idée du cout de l'opération?
merci
PYCH


TRESSOL pHILIPPE 14 Oct 2008


He oui c'est une quille pivotante en fonte profilée et pas une simple tole dont le rendement hydrodynamique est beaucoup moins bon.
Etant nouveau sur le forum, je répond à  Pych sur les problème de quille.
1) Comment démonter la quille
Lorsque j'ai acheté La Bestyole en 2002 le pontet moulé dans le bord de fuite était complètement oxydé et cassé. Ayant eu le mème problème sur mon first 22 j'ai tout  de suite voulu la demonter. Le bateau doit etre au sec depuis au moins 1 mois et si possible a l'abri de la pluie.
J'ai posé l'arrière de la coque sur 6 palettes empilées (avec plusieurs couches de cartons pour protéger) simplement en montant à  fond la roue jockey de la remorque de route simple essieu.
Ensuite avec un palan à  chaine et une grosse sangle type poids lourd, j'ai soulevé l'avant du bateau en mettant 2 grosses aussières de la sangle au winch pour éviter que tout glisse vers l'avant.
Le bateau est pendu à  50 cm au dessus de la remorque et la on peut l'enlever vers l'avant .
La quille pends sous le saumon, il faut avoir une palette munie d'equerres verticales pour la bloquer et éviter quelle ne tombe à  la dépose. On a accès au bord de fuite et mème avec le pontet cassé on peut fixer une sangle autour pour utiliser le bout de relevage qu'il faut tendre pour reprendre le poids de la bète avant d' enlever l'axe.
Démontage de l'axe doucement au marteau avec une tige filetée  d'un diamètre inférieur à  l'axe.Pour ne pas abimer la cage de l'axe on peut enfiler la tige dans un tube plastique type gaine electrique
L'axe sorti environ (25 cm de long) si le bateau est sec la quille doit descendre en controlant avec le bout de relevage. Sinon il faut pousser par en haut a travers le puit de quille.
La quille sort avec 2 demie flasques en pvc emboitées dans des encoches directement dans la fonte.
Chouette on a un bout de fonte de 90 kg qu'on peut manipuler à  deux sans trop de risques.
2) Traitement de la quille
D'abord gratter à  la brosse méttalique le plus gros de la rouille et la fonte complètement à  nu.Ne pas hésiter à  utiliser une disqueuse avec des disques à  petits grains. Puis faire secher, l'idéal c'est une pièce chauffée, mais bon, au milieu du salon le tas de rouille c'est pas apprécié de tous les membres de la famille.
La mienne a sechée sur une palette en 3 semaines en l'exposant au soleil seulement les apres midi et en la retournant régulièrement.
Pour éviter les reprises d'humidité la nuit dans le garage j'avais juste passé une tres fine couche de Destucteur de Rouille de chez Julien qu'on trouve dans toutes les quincailleries. Tant qu'il ya de l'eau dans la fonte,
il se forme des petites bulles de rouille en surface qu'il faut essuyer régulièrement...ça peut durer assez longtemps patience.
Le temps me manque ce soir pour continuer, les autres chapitres arriveront dans les jours qui viennent.
Bonsoir a tous
Philippe
Ps je sais démonter la quille mais pas encore compris comment envoyer des photos sur le forum


PYCH 15 Oct 2008


Merci Philippe pour la méthodologie, j'attends la suite avec impatience.
Deux petites questions:
- Lorsque tu as entrepris ces travaux, la dérive était elle coincée dans le puit, au point de ne plus pouvoir bouger, ou as-tu entrepris ces travaux préventivement ?
- Le puit de dérive était il déformé comme celui de Gav ?


PYCH 20 Nov 2008


J'ai déposé Ichtus dans le chantier à  St Priest, et j'ai eu un premier écho hier soir: ils ont débloqué la dérive en tapant dessus, une fois le bateau posé sur un ber. Il faut poncer. C'est ce qu'ils me proposent.
Coût prévisionel de l'opération: 80 euros pour la mise sur ber, et 4 heures à  50 euros pour le ponçage.
Du coup, je me dis que j'aurais mieux fait de le faire mettre sur ber avant le chargement sur la remorque, lors de la sortie de l'eau, et de faire le travail moi mème. En plus celà  m'aurait couté moins cher que de le faire gruter directement sur le remorque (malgrè la double manip). Mais sera-ce suffisant, un entretien annuel en fin de saison en mer suffira-t-il à  l'avenir ???


milo 20 Nov 2008


Je ne pense pas qu'un simple ponçage soit suffisant.
Un sablage ne serait pas plus rapide? et moins cher?
A l'origine la dérive est traitée contre l'oxydation par un léger zingage.
Celui ci doit ètre abimé avec l'âge et les frottements. L'idéal serait de réaliser un traitement avec apprèt et peinture époxy.
J'ai utilisé après la réduction d'épaisseur de la dérive à  la fraiseuse (-1 mm dans les zones de friction) des produits SOROMAP: primaire epoxy anti-corrosion bi-composant AC20 + peinture de la mème gamme.
Attention tout traitement nécessite une dérive sèche, il faut donc qu'elle soit sortie de l'eau depuis plusieurs mois car la fonte a la particularité d'ètre assez spongieuse. Il est certainement possible d'accélérer le séchage en chauffant.
Profites de la dépose pour contrôler l'état de l'axe, remplacer si besoin le bout de relevage et contrôler la solidité de l'excroissance sur laquelle vient se fixer le bout de relevage. Cette dernière est fragile, elle a cassé (oxydée) sur Maïtaï et j'ai du faire ressouder une pièce.


gav 24 Nov 2008


Voilà  que je me remets tout doucement à  boulotter sur le bateau. Le fait d'avoir laisser reposer, la quille a repris 1/2 centimètre (le ventre de la courbure a 1/2 cm de moins que ma dernière mesure).
J'en suis à  mon 3ème burin émoussé. Je vais arrèter là  les frais. Toute la paroi du puits est dégagée.
Prochaine opération : bateau sur la grue pour enfoncer des coins dans le puits par dessous. But : essayer de gagner les 5 mm de courbure restant.


milo 24 Nov 2008


Gav: ne penses tu pas que le puits soit "élastique" et que cette forme soit à  présent définitive ?
Si le bois du puits pris en sandwich avait été à  nu je t'aurais suggéré de l'imprégner abondamment avec de l'eau chaude et ensuite de le contraindre de 2 fois ce que tu cherches à  rattraper pendant le séchage. C'est ainsi qu'on procède avec des lames de volet un peu voilées.
As tu commencé à  chercher du lest? Le plomb est devenu rare et hors de prix...


PYCH 12


Je viens d'avoir des nouvelles de ICHTUS que j'ai confié à  un chantier de la region Lyonnaise pour son problème de dérive coincée. la semaine dernière on m'a dit que le problème était réglé à  75%, par le ponçage, mais qu'il y avait encore (25%) quelque chose qui n'allait pas .
je viens d'apprendre que ma dérive serait voilée !!!! "d'au moins 3 cm"
Je m'étonne que celà  puisse ètre possible avec de la fonte, je pensais que la fonte avait une elasticité nulle , elle aurait donc du casser si le bateau avait reposé dessus ou subit une force dans le travers.
Le chantier me dit donc qu'il faut la remplacer, et en refaire faire une, tout en me disant qu'il ne peut pas me faire un devis, ne connaisant personne sicceptible de faire ce boulot.
est-ce possible de voiler un voile de fonte?
dois-je fuir ce chantier?
je suis un peu abasourdi par cette nouvelle.
pych


milo 12


Bonjour Pych.
La fonte utilisée pour nos dérives n'est pas une fonte grise (moins de carbone). A ce titre elle est moins fragile et sans doute plus ductile. Mécaniquement, il n'est donc pas impensable qu'elle puisse subir une déformation.
J'ai toutefois des doutes... Vu l'épaisseur de la dérive il me semble peu probable qu'elle se soit déformée, mème sous l'effet d'un talonnage...
L'axe en plastique aurait lâché avant que la dérive s'abime et si l'axe n'avait pas lâché le puits de dérive aurait explosé...
3 cm me semble énorme. Est ce la coté maxi du voile lorsque les 2 extrémités de dérive posent sur un marbre? Ceci empèche t'il la dérive de coulisser correctement (il suffit de faire l'essai pour savoir)?
Si elle a pu se voiler elle peut donc ètre dévoilée? le mieux serait de poser la question à  un mécanicien / chaudronnier.
Le rôle de la dérive est simplement d'offrir un plan anti-dérive au bateau, c'est donc sa surface qui est importante. Son profil agit un peu sur les performances et le poids retiré peut ètre compensé par une augmentation du poids dans les fonds (le Bahia possède une dérive légère en résine et tout le poids dans les fonds) Pour un remplacement le mieux est d'utiliser des plaques d'acier épaisses, découpées par oxycoupage et soudées ensemble pour obtenir l'épaisseur souhaitée. Le reste de l'usinage se fait ensuite à  la tronçonneuse à  matériaux. Inutile d'investir dans de l'inox qui est hors de prix.


PYCH 15


Les nouvelles arrivent au compte goute. La dérive ne serait pas en fonte, mais en acier. elle n'est donc pas d'origine, du moins je le suppose.Je comprends mieux ainsi le "voilage".
D'après les explications que j'ai eues, je reconstitue le processus qui a ammené à  la situation actuelle. Pour une raison quelconque, la dérive n'est pas remontée completement lors dune sortie de l'eau. Négligence, ou il manquait un tour sur le tambour etc... L'angle en bas sur l'avant de la dérive dépasse de la base du puit de dérive, et reçois tout le poids du bateau lors de la remontée sur la remorque, ce qui le fait rentrer en force dans le puit. Mais au passage, la masse totale du bateau repose sur ce bout d'acier qui n'est pas fait pour celà , et qui n'est fixé que par l'axe, situé ) près d'un metre en avant. L'acier a pu commencer à  se tordre, à  chaque remontée un peu plus, coinçant progressivement la dérive dans le puit jusqu'au blocage total.
Celà  a le mérite aussi d'expliquer que la dérive est bloquée sur toute la longueur du puit de dérive, en effet si elle rentre en force, avec un angle, elle de décale obligatoirement. Celà  explique aussi peut-ètre les difficultés que j'ai depuis le départ pour remonter le bateau sur la remorque. (j'ai cassé le cable  au moins 6 fois en 3 sorties)
Mon ami qui est allé voir le chantier, me dit qu'il n'y a pas de dégat sur le puit de dérive.
Maintenant, j'ai demandé à  déposer la dérive, de toute façon, on ne peut rien faire sur place, pour soit en retrouver une, soit trouver une solution pour la redresser. il faut trouver une plieuse capable de travailler des tôles de 2 à  3 cm d'épaisseur. pas facile. je pensais à  un charpentier métallique, à  un serrurier, ou peut ètre au chantier META à  Tarrare (qui construisait les Joshua), ce n'est à  150 km de chez moi, et je pourrais emporter la dérive dans la voiture. Mais peut ètre serait-ce moins cher d'en refaire une neuve sur le gabarit.
C'est pas simple, mais j'ai le sentiment d'avancer.
En amenant ICHTUS au chantier, j'avais également apporté un fascicule faisant état de tous nos echanges sur le forum concernant les dérives, ainsi que le plan de la dérive. Je pense que celà  leur a servi, surtout le plan, pour le démontage de la dérive. Merci donc à  tous pour ces échanges techniques.
Ce n'est pas du tout le mème problème que GAV, et ça ne ressemble en rien à  toutes les hypothèses formulées sur le forum.
Gav, peut tu nous dire ou tu en es s'il te plait;


milo 15


Je pense que tu as bien la dérive d'origine. Celle ci est plus proche de l'acier que de la fonte mais son taux de carbone rend difficile toute soudure.
Ta description du coinçage de la dérive dans le puits est à  mon avis correcte mais il n'y a pas d'explication sur le voile de dérive.
Pour la redresser il est peut ètre possible de caler les extrémites de la dérive sur des tasseaux de quelques cm, le tout à  plat sur le sol et de monter sur le milieu avec un engin lourd (type tracteur).


gav 27


Je n'ai pas beaucoup progressé ces derniers temps.
Pour répondre à  Milo : oui, le plomb est rare et cher. Et je n'ai pas vraiment cherché jusqu'à  présent.
Je dois remplacé le tube qui protège l'axe de la dérive (je l'ai abîmé au burin) et ça m'ennuie de devoir aller travailler à  l'intérieur du puits.
Actuellement, j'ai mis le bateau à  l'abri dans un hangar pas loin de la maison, mais suffisemment loin pour que j'y travaille moins souvent    Je compte reprendre les travaux au début de l'année. Je dois malheureusement d'abord travailler la remorque qui n'est pas passée au contrôle technique (frein d'inertie à  bout de course alors que je me suis servi de la remorque 1 fois cette année !).
A suivre donc ...


TRESSOL pHILIPPE 03 Jan 2009


Bonne année à  tous
La quille (j'y tiens) du start est en fonte donc absolument impliable à  moins de la chauffer au point de fondre tout le polyester autour.
La mienne (mais le chantier n'a pas utilisé forcément la mème fonte sur tous les start 6) se travaille facilement à  la meuleuse et elle est suffisemment aciérée pour que je puisse souder à  l'arc sur le bord de fuite un nouveau pontet de relevage.
Malgré un axe en bon état, elle a toujours eu tendance à  se bloquer en position haute jusqu'à  que je mette des flasques neuves. Cependant la garde prévue par Mallard dans le puit de quille est trop faible et une branche du diamètre d'un stylo bien coincée suffit à  tout bloquer.
La fonte elle mème gonfle si l'humidité y penetre et quand ça trempe en permanence dans l'eau ça gonfle forcément. La manoeuvre de quille se fait toujours mieux au moment de la mise à  l'eau après l'hiver que après quelques mois de nav. Mème avec une peinture neuve il ya toujours des micros infiltrations aux points de friction: axe de pivotement, oeuil de relevage et cotés du bord d'attaque.
Je la relève systématiquement au port pour éviter toute entrée de débris dans le puit et je la manoeuvre toujours avant de lancer le moteur.
Sous voile je l'utilise levée à  fond sous spi entre 120 et 180° du vent avec un gain de 0.2 à  0.3 noeud vérifié plusieurs fois au gps.
La meilleure solution consiste à  mon avis à  hiverner le bateau au sec chaque hiver pour pallier à  ce défaut de conception.
Par contre la quille ne bat pas latéralement en position basse mème dans du clapot, si c'est le cas danger d'usure rapide de l'axe voire de rupture.
et il faut changer les patins de calage en tète de quille.
Pour terminer un mot sur le relevage: j'ai viré le cable d'origine et fonctionne sans problème avec un bout de 4 mm (sisi de 4mm) en dyneema qui évite le raguage sur le bord de fuite de la quille d'où peinture écaillée, entrée d'eau, corrosion et casse.
J'espère vous avoir aidé en partageant mon expérience de la bète.
A suivre... si besoin


arnaud 12 Jan 2009


J'ai rencontré tous les cas de figures concernant la dérive.
1: elle n'est pas droite surtout à  son extrémité
2: elle coince toujours du mème côté tribord:elle se plaque
3:le trou dans lequel passe l'axe est ovalisé ce qui a une incidence
quand la dérive mesure 1m45.
4: le puis est légèrement cintré vers l'intérieur mais la dérive coince bien avant le ceintrage .
J'ai changé l'ensemble du systhème (axe,cable,patins nylon)mais à  partir
dela moitié de la course de relevage la dérive dévie toujours sur le côté.
Vu le choix de janneau sur le bahia je pense qu'il y avait une difficulté dans la réalisation de la dérive et que certaines ont été ratée à  la fabrication.
mon start6 date de 1981 et porte le n°222
JE SUIS LE 7ème propriétaire


PYCH 13 Jan 2009


bienvenue Arnaud, je vois que tu as un modèle du mème age que le mien (n° 217). La question est: as-tu réglé definitivement les problèmes de ta dérive? et comment as-tu fait pour redresser la voile de dérive?
merci
PYCH


Gilles de Saint Nazaire 13 Jan 2009


Il y a quand mème quelques chose qui me laisse sur le c..  Comment une dérive en fonte surement un peu épaisse peut elle de cintrer ?
C'est de la fonte pas du laiton....
Ma question peut paraitre bète, mais j'avoue ne pas comprendre.
A+
Gilles


gav 13 Jan 2009


Moi de mème. Comme Gilles, je ne vois pas comment plier une dérive ou ovaliser le trou d'axe (avec un axe en nylon !). Là  clairement, on ne parle pas de la mème dérive ! La qualité des dérives auraient-elles changé en cours de production ?
Quelques photos peut-ètre  

milo 13 Jan 2009


Je sais que certains ont installé des axes inox à  la place des axes nylon d'origine ce qui pourrait expliquer l'ovalisation du trou mais ce trou est en principe lui mème protégé par un tube PVC... Si c'est ce tube qui est usé rien de plus facile à  remplacer.
Mandrake
Mandrake
Admin

Messages : 212
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 61
Localisation : Les Sables d'Olonne

https://start6-bahia-kelt620.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[Message récupéré] Problème de dérive Empty Problème de dérive Suite

Message par Mandrake Lun 24 Sep - 20:56

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.


arnaud 13 Jan 2009


Je n'ai pas réglé mon problème de dérive .
Je prendrais des photos dimanche .Vous pourrez contater de visu.
Suite à  l'expérience de gav j'ai l'intention de reconstituer la base du saumon avec du bois pour comprendre pourquoi la dérive se déporte.
J'avais déposé ma dérive en rentrant le bateau en octobre avec l'intention de la raboter , mais ce ne semble pas ètre la solution.
Dernière reflexion:sur escapade je n'ai pas de lest de billes de plomb
à  la base du puis .C'est creux.Pour moi le lest était plus bas.Est ce le cas pour tous le monde?
Photo à  suivre dimanche.


start6valence 13 Jan 2009


le lest n'est que sur la partie avant du saumon, environ du point au dessous du trou ou l'on voit la poulie de renvoie jusqu'à  l'avant.
A l'arriere le creux peux servir pour eponger l'éventuelle humiditée ou pour planquer les bouteilles


milo 14 Jan 2009


Arnaud, si tu souhaites un coup de main ou que nous jetions un oeil ensemble sur ta dérive je suis à  ta disposition.


arnaud 14 Jan 2009


Cela serait avec grand plaisir!
Cdt,
Arnaud.


PYCH 16 Jan 2009


HEUREUX HOMMES....


arnaud 19 Jan 2009


Choses promises ,choses dues!
vous trouverez avec le lien ci-dessous les photos qui illustrent mes propos sur la dérive d'Escapade.
Lien mort
Qu'en pensez vous?


start6valence 19 Jan 2009


Trés bon reportage,
Donc confirmation que la dérive peut etre voilée
Ou trouver le cylindre en plastique qui tient la dérive en haut
Comment as tu soulevé le navire pour sortir la dérive?
Est-il judicieux de remplacer cette dérive par une tole ou un modéle de BAHIA (si il en existe, et pas trop cher....)


Gilles de Saint Nazaire 19 Jan 2009


Bonjour,
Attention a la largeur pour mettre une dérive de Bahia. Sur le Bahia elle me semble plus large et elle n'a pas la mème forme.
La solution, c'est de la refaire entièrement. Bois stable (cèdre) 6 couches de 400gr par dessus avec un peu de carbone sur le bord d'attaque. un peu de vide pour tenir tout ça. Mastic, peinture. Là  par contre, ta dérive remonte toute seule !!!!
Coût 300 €. Facile a faire.
Lien mort

A+
Gilles


arnaud 19 Jan 2009


J'ai trouvé le cylindre sous forme de barre de 1 m chez un grossiste en produits industriels voir lien ci après: <a href="http://www.anjac.fr/groupe/carte.asp" target="_blank">http://www.anjac.fr/groupe/carte.asp</a>
Par contre le choix est assez grand il faut bien spécifier la qualité de rigidité(certaines barres sont trop souples) et surtout le diam .A Montargis il ne faisait pas de détail,du coup le coût du plastique(20 €) est revenu plus cher que la découpe de l'inox.Mais c'est aussi plus léger.
En ce qui concerne le retrait de la dérive je l'ai fait sur le portique du club à  la sortie du bateau en octobre.Il faut ètre au moins deux et retirer le cable de relevage(sinon phénomène de balancier).Nous avions choisis de la retirer en position verticale car ça demandait moins de préparation.
Le remplacement par une tôle suppose d'inscérer une protection,car pour le coup le puis est trop large.J'ai pu comparé avec un jouet 680 qui lui est muni d'une tôle avec des renforts asciers de chaques côtés.
Ma 1ére action va ètre de réusiner le trou de passage de l'axe.


milo 19 Jan 2009


STOOOOOOP !!!!!
avant de ré-usiner quoi que ce soit: sur tes photos il manque des pièces...
D'où peut ètre les déports de la dérive?
De part et d'autre du trou doivent se trouver des plaque carrées (100x100x8) de PVC collées sur la dérive et le trou est protégé par un tube PVC Diamètre 19/25 (l'axe fait en principe 1<img src="../www.surlatoile.com/smileys/repository/F%25eates/0037.gif" alt="Cool" border="0" />
Il manque également les patins en nylon diamètre 30 qui sont collés dans les cuvettes de la dérive.
Va jeter un oeil sur le plan de dérive sur le site de makalajo:
file:///C:/Users/phdr736/Site%20Start%206/Mes%20Sites%20Web/Forum%20Start%206/mallard.start6.free.fr/plan_3.jpg
A partir des éléments que tu as communiqué lors de ton inscription 'ai trouvé tes coordonnées téléphoniques dans l'annuaire, je tente de t'appeler en début de soirée si tu permets.


arnaud 19 Jan 2009


Si tu regardes les photos que j'ai mis en ligne tu verras que tout ce que tu décris est présent sur l'une d'elles.J'admet elle est un peu flou.
Quand je met l'axe + l'entre-axe en pvc il y a un jeu important:une bonne dixaine de degré.Les patins étaient inexistants à  l'achat du bateau.
Je les aient confectionnés ,mais un essais fait en juillet dernier n'étant pas concluant je les avais retirés.Les deux autres start du club n'en ont plus.
Merci pour le plan.Je l'ai aussi à  la maison.L'ancien propriétaire qui avait déjà  le mème problème l'avait acheté à  madame Harlé pour réaliser les travaux.Je suis arrivé trop tôt.
A bientôt au téléphone.


milo 19 Jan 2009


En effet j'avais raté cette photo <img src="../img4.hostingpics.net/pics/543119embarrass.gif" alt="Embarassé" border="0" />
Si tu n' avais pas eu ces éléments j'aurai pu te les procurer.
Je prend contact au plus tôt, pas facile de se libérer ce soir avec mon matelot de 3 1/2 ans ...


PYCH 21 Jan 2009


J'ai récupéré ma dérive, dont le chantier me disait qu'elle était voilée. Je ne voyait rien. pour en avoir le coeur net, j'ai vérifié par moi mème avec un niveau laser, il n'en est rien. Elle n'est pas voilée. En un sens, tant mieux, car je ne savait pas bien comment la rectifier. Mais alors, pourquoi frotte-t-elle toujours? peut ètre chercher du coté de l'axe, qui ne serait pas perpendiculaire à  l'axe du puit de dérive? quelque dixieme de degré?


milo 21 Jan 2009


Pych, l'axe de dérive fait 18 mm pour un perçage de la dérive 19mm. Il y a donc un jeu fonctionnel important. Quelques dixièmes de degrés ne se verraient pas.
En observant les traces de frottement sur la dérive, tu peux avoir de bonnes indications:
sont ils des deux cotés? =&gt; problème de largeur de puits/dérive
un seul coté est touché =&gt; les patins sont ils en place? sont ils adaptés (il faut les ré-usiner)?


PYCH 27 Jan 2009


MERCI MILO POUR TON AIDE à€ LA REFLEXION.
Après avoir observé la dérive, j'en arrive à  l'hypothèse suivante, que je n'ai pas encore pu vérifier. Je vous les livre, peut ètre celà  vous permettra-t-il de regler vous aussi vos problèmes
Observations:
1- Il y a des traces de frottement sur le coté tribord; une surface d'environ 13 cm x 14 cm. On voit nettement des traces concentriques dont le centre est l'axe de rotation de la dérive. Cette zone est située entre 12 et 25 cm en arrière de l'axe et entre 16 et 30 cm au dessus de l'axe.
2- Le chantier m'a assuré que la dérive était voilée, elle ne l'est pas (voir mon message précédent), il faut donc penser que, dérive basse, elle n'est pas dans l'axe du puit de dérive.
3- J'ai constaté cet été avant la mise à  l'eau, que la dérive semblait bloquée sur le coté tribord du puit.
4- les dernieres fois ou j'ai réussi à  la descendre, au prix de forts coups de masse, elle a résisté un moment, (8 à  10 cm de mouvement, je tapais à  environ 70 cm en arriere de l'axe de rotation, par un passage aménagé à  cet effet ) puis a cédé d'un coup, comme si un point de blocage avait été franchi.
5- La forme de la dérive présente deux zones: une zone supérieure dont les deux faces sont parallèles, et ou l'on trouve le trou de l'axe, et les patins de callage, cette partie ne sort jamais du puit de dérive, mème quand celle ci est descendue, et une forme profilée, correspondant à  la partie sortant du puit en position basse. La zone de frottement est située dans cette deuxième partie. La deuxième partie est plus épaisse dans la partie centrale (suivant un axe dans la longueur de la dérive) que la partie supérieure, et plus fine aux deux bords (attaque et fuite). On a donc comme un ressaut de la surface entre les deux parties de la dérive, un coup dans un sens et un coup dans l'autre. La zone de frottement est naturellement dans la zone la plus épaisse
6- Après avoir reporté la zone de frottement sur le plan de la dérive préalablement remis à  l'échelle, je constate que la zone de frottement se situe dans la plus grande partie plane du puit de dérive, dépourvue de renfort (angle, stratification sur un panneau perpendiculaire, etc...) coté tribord. c'est aussi la zone la moins sollicité par les efforts sur la dérive
Fort de toutes ces observations, mon hypothèse est qu'il y a une légère excroissance à  l'intérieur du puit sur une zone plus petite que le 13 x 14 cm. celà  expliquerait les observations faites:
1- Dérive voilée: l'excroissance étant située en arrière de l'axe il s'exerce une force deviant la dérive vers babord sur son arrière, elle n'est donc pas dans l'axe du puit de dérive. Cette déviation est absorbée par le jeu de l'axe.
2- Dérive bloquée à  tribord en position relevée. L'excroissance étant située au dessus de l'axe de rotation, la dérive est poussée dans sa partie supérieure vers babord, donc par effet de bascule, vers tribord dans la partie inférieure.
NB: Les deux basculements existent en permanence, mais ne sont pas aussi visibles dans les deux positions, seul l'angle par rapport à  la base fixe que constitue la base du puit est visible, pour l'autre dimension, elle est soit cachée, soit trop éloignée de la référence visuelle pour ètre perçue à  l'oeil.
Cette hypothèse explique aussi le fait que ça parte d'un coup une fois le blocage franchi, (ressaut dans la forme de la dérive), celà  explique aussi pourquoi on a du mal à  la remonter complètement avec le seul cablot.
Reste à  vérifier la présence de cette excroissance, mais pour celà  il faut que je fasse reposer le bateau sur un ber et que j'aille contrôler par dessous .
Interventions possibles:
- Poncer la face intérieure du puit: pas facile, et comment refaire ensuite la surface interne?
- Découper une partie de la joue du puit coté tribord, (environ 20 x 20 cm) et refaire une nouvelle stratification, avec un "moule" à  l'interieur du puit.
- Découper et réaliser une trappe de visite étanche en excroissance dans le passage vers le poste avant. ou simplement mettre un panneau collé et étanche sur le trou, après avoir protégé contre l'humidité la tranche de la découpe.
Pour ma part, j'en profite pour débarrasser ma dérive de toute ancienne peinture anttifouling etc, j'ai remis l'acier à  nu. Je veux avant de la faire remonter, la protéger contre la rouille et la passer avec un antifouling complet, qui devra resister plusieurs années, car il y a des zones qui ne seront plus accessibles une fois la dérive remontée.
J'ai quand mème une question: dois-je passer un anti-rouille avant l'antifouling, et y aurait-il imcompatibilité entre ces deux peintures.
PYCH


milo 27 Jan 2009


Je te déconseille l'antirouille qui n'est pas adapté et t'orienterais sur des produits pour traitement de lest. J'ai utilisé des produits SOROMAP: primaire epoxy anti-corrosion bi-composant AC20 + peinture de la mème gamme.
Auparavant il faut que tu t'assures que tu n'as pas besoin d'amincir ta dérive pour résoudre tes pb de pincement. Ce serait dommage de faire deux fois le travail.


arnaud 28 Jan 2009


Il est établi que les start6 ont des problèmes de dérives qui coincent.
Peut ètre y a-t-il plusieurs causes à  ces problèmes .
Et donc des cas différents suivant les bateaux.
Mais de la à  faire un trou dans le puis de dérive????
il ne faut pas oublier que l'eau remonte trés haut dans le puis ,quand le bateau subit les éffets des vagues et du clapot.Il y a de la pression.
A la gîte j'ai eu des gouttes d'eau au niveau de la cale de dérive(arrèt en position haute).
Il faut une réparation impécable.
Je suis de parti pris sur ce point de vu car j'ai assisté en juillet 2007 à  une mise à  l'eau d'un charleston qui prenait l'eau par infiltration au niveau d'un puis de dérive qui venait d'ètre restratifié.On a du le ressortir aussitôt.
Je pense comme milo qu'il faut plutôt agir sur la dérive.
C'est sa forme très ovoïde quelques cm après l'axe qui pose problème.
Dans mon cas le phénomène est emplifié par un trou d'axe abimé.
Je suis tombé ce week end sur le site d'un kelt 8.20 qui avait résolu un problème de dérive,en remettant la dérive perpandiculairement à  l'axe.Le systéme de montage n'est pas le mème,mais il y avait de fortes similitudes dans le constat(dérive qui bat,qui ne remonte pas entièrement,et qui ne veut plus descendre).
Pour en revenir au cas de PYCH, il faudra sabler ta dérive la passer au PRIMOCON(peinture antirouille marine qui sert d'aprèt pour passer l'antifouling). Attention chaque couche de peinture suplémentaire protège ta dérive, mais elles augmentent d'autant l'épaisseur et donc les risques
de frotements dans le puis.(j'en ai fait l'expérience l'an passé).
Ca c'est dans le cas où ton start6 reste au moins 6 mois dans l'eau.
Sinon il faut suivre le cas de milo.
Si j'ai bien compris ta dérive n'est plus dans le puis.
Dans ce cas tu peux regarder par dessous, en te mettant sous la remorque.Pour ma part j'ai utilisé un appareil avec un flash.
Tu prend ton puis.Et tu regarde tranquillement tes clichés sur l'ordi.
Et là  tu découvriras peut ètre que ton puis est plustôt rectiligne.
Pas de quoi faire un trou.
Dans le cas d'escapade j'ai des traces de frotement sur le puis parceque la dérive vient frotter dessus et non l'inverse.
Bon courrage
Arnaud.


milo 28 Jan 2009


Merci de tes explications Arnaud, c'est ce que j'envisageais de dire à  PYCH qui m'a communiqué son n° de téléphone. L'idéal serait que, bateau sur bers, il remonte la dérive sans les patins de guidage et observe ce qui se passe lorsqu'on la manoeuvre, à  quel moment ça coince et quelle est la position de la dérive.


arnaud 30 Jan 2009


Un petit mot pour dire que j'ai trouvé une entreprise à  Gien qui peut
refaire le trou de l'axe dans la fonte,et usiner une bague en Inox,voir mème en plastique.
J'ai RDV lundi prochain avec la " bette " pour que MECA GIEN puisse en voyant la dérive me faire un devis estimatif.
Si cela reste de l'ordre du raisonnable j'en profiterai pour faire meuler
la partie la plus large sur la quelle j'avais repéré des traces de frottement.
Dans le cas contraire je le ferais moi mème.
A suivre...


milo 30 Jan 2009


Si ils ont la possibilité d'amincir la dérive à  la fraiseuse, l'état de surface sera plus propre qu'avec une disqueuse.
Mandrake
Mandrake
Admin

Messages : 212
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 61
Localisation : Les Sables d'Olonne

https://start6-bahia-kelt620.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[Message récupéré] Problème de dérive Empty Problème de dérive Suite

Message par Mandrake Lun 24 Sep - 20:57

Ce sujet est issu du précédent forum. Toutes les contributions qui l’accompagnaient ne sont peut-être pas reproduites ici mais il peut à nouveau être enrichi par votre participation.


Richard_39 04 Mai 2009


Bonjour
J'ai mis a l'eau le bateau aujourd'hui, et comme beaucoup, la dérive n'est pas descendu.
J'ai pourtant passer il y a quelques jours et tant bien que mal une lame métallique par dessous la remorque entre la dérive et son puit. J'en ai fait tomber par mal de poussiere mais je ne pensai pas qu'elle resterai coincée.
Si elle ne tombe pas d'elle meme, que faut il faire ?
Ce fameux trou par dessus, ou fait il le faire et comment le refermer ?
Merci de votre aide
Richard


PYCH 04 Mai 2009


Cc'est la premiere fois que ç'a coince?
sur Ichtus, il y a un trou un peu au dessus de la ligne de flottaison, sur la tranche du puit , diametre 50-60 mm, dans lequel avait été stratifié un bouchon de canalisation en PVC, l'étanchéité était assurée par un simple joint et un bouchon vissé. J'ai une barre de fer, qui passe par le dit trou, sur laquelle je tapais avec une masse pour forcer la dérive.Ce système marche un moment, pour moi, malgrès la masse de plus en plus grosse, ç'a s'est quand meme fini par un blocage complet à  l'automne dernier.
Il est impératif que ce trou soit au dessus de la ligne de flottaison, car il faut pouvoir l'ouvrir losrque le bateau est à  l'eau.
Tu n'es pas très loin, Ichtus sera à  l'eau en principe mardi soir, et je serai à  bord pour le préparer et terminer l'armement vendredi surement et peut ètre aussi samedi. Tu peux passer voir si tu le veux au club de voile de Nantua.
à  bientot peut ètre.


start6valence 04 Mai 2009


Parfois ma dérive semble vouloir rester en haut.
Je passe la main dans le gros trou sous la table et je fais tourner manuellement le tambour sur lequel est fixé la corde de releve.
1/4 voir 1/2 tour et hop la dérive descend.
C'est juste ce tambour (ou son axe qui coince legerement)
Pour le reste je croise les doigts et si ca coince suite au gonflement du lest LA SOLUTION est de faire sauter ce lester pour y mettre autre chose (plomb)
Comme font les propriétaires de Kelt 620


Richard_39 04 Mai 2009


Bonsoir
L'année derniere, elle est descendu sans probleme.
Ce soir, j'ai fait tourné le tambour manuellement, et rien.
J'ai une sorte de trappe completement jointée vers le tambour ( photo 1 ).
Avez vous la meme chose ? Je n'ai pas osé ouvrir, ne sachant pas le niveau d'eau.
Et j'ai un suintement d'eau au niveau de la photo 2. C'est plus inquietant. Vous parlez tous de lest, mais de chaque coté du puit de derive j'ai un creux qui suit le profil exterieur de la coque. Pas vous ? Il me semble donc que le lest a été enlevé.
Pych, merci pour ton invitation. Je vais essayer de passer demain soir vers 18h00
Richard



milo 04 Mai 2009


Salut Richard,
Sur ta 1ere photo, la plaque est à  la place d'un système de passe coque qui à  l'origine vient recevoir une broche plastique (mème matériau que l'axe de dérive) qui sert à  maintenir la dérive en position haute. Jette un oeil sur le plan de dérive et à  ce fil de discussion:
Manque lien vers article reglage-derive pour comprendre.
Le lest est de part et d'autre du puits mais il est dissimulé par de la stratification. Il ne va pas jusqu'à  l'arrière du profil de coque, il s'arrète à  environ 50 cm avant l'extrémité arrière de ton puits.
Concernant l'humidité que tu as constaté es tu certain qu'il s'agit d'eau qui suinte ou est ce de la condensation? J'en récupère chaque année sur Maïtaï alors qu'il est au sec et bâché. Celle ci se crée sur les parois du puits et coule sous les planchers.


start6valence 04 Mai 2009


La trappe completement jointée vers le tambour ( photo 1 ) c'est l'endroit ou existait la tige en nylon pour bloquer la dérive en haut
voir plan de la derive dans ce forum. Cet axe est au dessus de la ligne de flotaison
le lest est uniquement sur la parti avant du saumon dequille. A partir de bas de support de table, à  l'arriere c pour recuperer l'eau eventulle
Pour ta fuite ça me semble tres embetant... Moi j'ai demonté le cache blanc tout en longueur et l'eau rentrait par les trous des vis qui parfois traversaient entierement la paroi


Richard_39 04 Mai 2009


Je pense que je vais profiter du fait que le lac n'est pas encore au maximum de sa hauteur pour aller au plus pret du bord, pour ouvrir ce cache et enlever ce capot.
Richard


milo 04 Mai 2009


Richard_39 a écrit :
Je pense que je vais profiter du fait que le lac n'est pas encore au maximum de sa hauteur pour aller au plus pret du bord, pour ouvrir ce cache et enlever ce capot. Richard


Tu peux intervenir à tout moment à cet endroit, tu es au dessus de la flottaison. Il est fort à parier que te passe coque soit bouché avec une pâte d'étanchéité. Je te conseille de remettre ce verrouillage en état si tu souhaites naviguer sur un plan d'eau soumis aux marées. En cas de rupture du bout qui relève la dérive, celle ci n'est plus maintenue et risque de talonner jusqu'à rupture de l'axe ou du puits à basse mer.

PYCH 06 Mai 2009


Ichtus est à  l'eau, la dérive semble fonctionner correctement. à  suivre
à  Richard:
Il semble que ton puit ne soit pas stratifié en continu, on voit nettement sur la photo 2 une "couvertine" sur le dessus du puit. Qu'y a t'il dessous?, est-ce une réparation, ou un embellissement?
De plus, je ne retrouve pas, sur le mien, ce qui semble ètre un renfort latéral du puit, là  ou tu signales un suintement d'eau. J'ai l'impression qu'il y a déja eu des réparations importantes sur ce puit de dérive.
à  bientot, j'espere "de visu"


milo 06 Mai 2009


Pych: ce puits est tout à  fait semblable à  celui de Maïtaï, aspect fibre brut.
Il existe en effet une pièce d'origine (sorte de couvercle) qui vient recouvrir le puits et contribue à  l'esthétique. Les "renforts" viennent supporter latéralement les planchers.


Richard_39 06 Mai 2009


En regardant comme il faut hier soir, j'ai vu que le suintement arrive de ce fameux couvercle qui a l'air d'origine. Il y a quelques trou de vis lateralement pour le tenir, mais plus de vis. Il y a peut etre un trou legerement débouchant.
Sous le cache de la photo 1, j'ai bien vu le haut de la derive. j'ai réussi a la faire bouger de quelques mm seulement. Il y a donc espoir.
Je pense avoir trouver de l'occupation pour ma journée de vendredi. suppression de ce capot, perçage par le dessus, masticage d'un tuyaux et son bouchon, descente de la derive par frappe interposé, remise en etat de la trappe de la photo 1 car en dessous c'est par terible... ouf, plus rapide a dire qu'a faire.
En tout cas, merci de vos conseils, on se sent moins seul a bord.
Bonne nav a tous.
Richard


milo 06 Mai 2009


Richard: Ci joint une photo du perçage utilisé pour faire descendre la dérive à  l'époque où elle coinçait
Lien mort


Richard_39 10 Mai 2009


Bonjour a tous
J'ai percé a cet endroit et malgré la barre de fer et la massette, la dérive n'a pas bougé d'un poil.
J'ai donc dématté, ressorti le bateau de l'eau ( un peu galerre car venteux et boueux ) et ramené le bateau chez moi.
Je vais percer plus au bout, enlever les rouleaux de la remorque, surellevé le bateau et voir ce qu'il se passe.
Mastiquer tout ça comme il faut et essayer de le remettre a l'eau le WE prochain.
Milo, qu'a tu fait de radical pour ne plus avoir ce probleme ?
Richard


milo 10 Mai 2009


J'ai fait usiner la dérive à  la fraiseuse : moins 2 mm de chaque coté dans la partie la plus épaisse.
pour refermer le trou que tu as réalisé il ne faut pas mastiquer mais reboucher avec du tissus de verre et de la résine (stratification).
L'idéal est peut ètre de mettre en place un bouchon (en PVC au rayon sanitaire)?


PYCH 11 Mai 2009


à  Richard 39
Je te met sur ton mail la photo que j'avais prise du dessous du puit de dérive avant intervention, avec les cotes approximatives du boursouflement que j'avais dans le puit de dérive, pour info. libre à  toi de le mettre sur le forum, je n'arrive pas à  passer en direct.
bon courage.


gav 18 Juil 2009


Me voilà  de retour sur la Toile (mon ordi a rendu l'âme, me voici avec une autre machine).
Le remontage de ma dérive est en cours et les nouvelles semblent bonnes.
Comme annoncé, j'ai d'abord laissé reposer le bateau avec des coins enfoncés par dessous du puits de dérive. La courbure de la paroi du puits n'est pas revenue complètement dans sa rectitude originale (il reste ~4 mm au plus gros du creux).
Avant toute stratification, j'ai réalisé quelques tests de mouvement de la dérive dans son puits et elle s'y déplace à  l'aise enfin.
Le tube de l'axe de dérive a été réparé et stratifié en mème temps que le fond du saumon qui a été retiré..
J'ai reçu les caractères d'imprimerie en plomb qui vont remplacer les billes d'acier que j'ai retirées.
Et je viens de récupérer ma dérives que j'ai fait sabler et repeindre par un atelier du coin (sur ce point, je suis un peu décu : le sablage a fait ré-apparaître beaucoup d'aspérité dans la fonte).
Dans le courant de la semaine prochaine, j'ai l'espoir de mettre à  l'eau !!!! <img src="../us.i1.yimg.com/us.yimg.com/i/mesg/emoticons7/1.gif" alt="Très heureux" border="0" /> <img src="../us.i1.yimg.com/us.yimg.com/i/mesg/emoticons7/1.gif" alt="Très heureux" border="0" /> <img src="../us.i1.yimg.com/us.yimg.com/i/mesg/emoticons7/1.gif" alt="Très heureux" border="0" />
Voilà  quelques photos :
Manque lien Travaux dérive GAV



milo 19 Juil 2009


Voilà  un chantier qui avance bien ! bravo !
Pourrais tu communiquer le poids de lest plomb que tu vas mettre en place?
Le plomb prenant moins de place que l'acier pour une masse identique, que vas tu utiliser pour combler les espaces laissés vides? Peut ètre veux tu simplement garnir la partie la plus profonde et réaliser une stratification qui se trouvera plus bas qu'à  l'origine?


gav 19 Juil 2009


J'ai retiré ~26 kg de billes d'acier. Je compte remettre le mème poids en plomb. Comme j'ai perdu un peu de place avec les stratifications du fond et du tube d'axe, j'espère que le volume reviendra à  peu près au mème. Sinon, il est possible que le résultat final soit plus bas qu'à  l'origine. Je ne pense pas que cela pose un problème. Et une fois le plancher posé, cela ne se verra pas.


gav 12 A


Les travaux sont derrière nous.
La dérive a été replacée dans son puits après une très longue séance d'ajustage des patins (à  la longue, elle est de plus en plus lourde, cette dérive). Elle s'y meut avec aisance et un léger frottement des patins sur les parois du puits.
Le remplacement du saumon a aussi été plus longue que prévue : à  volume égal, les caractères de plomb parallélipédiques pèsent moins que les billes d'acier. J'ai finalement réalisé un savant mélange de ces blocs de plomb avec les billes d'acier. Et le tout a été recouvert d'une couche (~0.5 cm) de plomb fondu. De cette manière, je pense avoir remis exactement le mème poids qu'auparavant.
La dernière opération a consisté à  restartifier le saumon et la découpe réalisée dans la partie supérieure puits de dérive. J'en ai profiter pour retirer le nable qui se trouvait à  la base du puits (juste au niveau de la ligne de flottaison et qui ne devait servir qu'à  introduire une tige pour débloquer la dérive).
Des photos sont disponibles ici : Manque lien Travaux dérive GAV
Content d'avoir fini ces travaux !


thlansac 05 Sep 2011


Bonjour,
Tout d'abord bravo pour votre forum très complet ^^
Je dois changer un axe (jonc) en nylon de la dérive qui a cassé après un impact.
Connaissez vous un fournisseur d'axe en nylon?
Merci ^^

milo 05 Sep 2011


J'ai réalisé mon axe et la broche de maintien en position relevée en ETARLON 6 SA de chez Quadrant
https://www.quadrantplastics.com/fr/produits/plastiques-usinables/materiaux-techniques-80-160-c/produits-ertalon-R-et-nylatron-R/ertalon-R-6-sa.html
C'est vendu en barre de 1 mètre en diam 20 mm qu'il faut bien entendu tourner pour arriver au diamètre de l'axe.
J'ai trouvé ce matériel chez un vendeur de matériaux mais je pense que tu peux en trouver sur le net
Mandrake
Mandrake
Admin

Messages : 212
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 61
Localisation : Les Sables d'Olonne

https://start6-bahia-kelt620.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[Message récupéré] Problème de dérive Empty Re: [Message récupéré] Problème de dérive

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum